info
Curieux d'en savoir plus sur notre entreprise ? Retrouvez nos valeurs, nos engagements, et notre équipe passionnée par son métier de droner sur qui sommes nous.

Home / Non classé / Guide de survie d’un stagiaire chez Prodigo – Partie 1

Guide de survie d’un stagiaire chez Prodigo – Partie 1

Qui suis-je ?

Kévin Jallat, fraichement recruté chez Prodigo en stage au poste de développeur commercial, je vous fais découvrir les coulisses de l’entreprise dans le cadre de mes études en commerce et marketing.

stage stagiaire prodigo drone

Beaucoup d’étudiants, si ce n’est tous, doivent passer par cette étape pouvant être une expérience enrichissante comme désolante, le stage. 1 mois, 2 mois, 6 mois… peu importe la durée, le choix de l’entreprise dans laquelle le stage se déroule est important.

“Il faut une grande entreprise” diront certains, “Il faut partir à l’étranger” diront d’autres. Tout le monde à ses préférences pour un stage bien réussi, mais certaines choses esentielles doivent être prises en compte dans le choix de son entreprise :

  • Une entreprise doit permettre d’appliquer les compétences acquises lors de sa scolarité.
  • Un stagiaire doit pouvoir apporter quelque chose en plus à l’entreprise, pour l’aider dans son développement.
  • Un stagiaire doit se sentir à l’aise afin de développer son goût pour le travail d’équipe et sa sociabilité.

 

Toutes ces choses, aussi évidentes soient-elles, ne sont pas toujours observées dans un stage, ou uniquement en partie. Est-il possible de trouver une entreprise permettant tout cela ?

Chez Prodigo, oui.

 

Quelles ont été les difficultés? Comment s’est déroulé le processus d’intégration à l’équipe ? Quelles ont été les évolutions tout au long du stage ? 4 articles s’articuleront autour de ces questions, et je synthétiserai l’essentiel de mon ressenti en tant que stagiaire chez Prodigo.

 

Alors suis-moi, prends ta machette, et rentre dans la jungle de Prodigo !

 

STOP ! Mais où sont donc passées mes bonnes manières? Je ne peux pas te laisser rentrer comme ça: prends d’abord connaissance des 5 règles des stages que j’ai pu observer chez Prodigo

 

Diagnostique bien tes envies

Raison avant envie, soit sûr de toi, un stage chez Prodigo n’est jamais mince affaire

Organisation doit être ton allié dans un univers d’autonomie et d’entrepreneuriat

Ne te décourage pas si tu ne t’y connais pas en drone, tu es là pour apprendre

Emmène un bon état d’esprit avec toi, les insociables seront peu satisfaits

 

De l’arrivée à la mise en poste

 

L’élaboration des missions

Un stage chez Prodigo, commence d’abord par une écoute attentive des envies du stagiaire. En entretien de pré-embauche, Gautier Veltri vous pose  une question banale, mais essentielle : “Qu’est ce que tu as envie de faire ?”. La philosophie de l’entreprise, c’est de faire grandir les personnes autant que les personnes aide l’entreprise à grandir. On s’intéresse donc d’abord aux envies de travail des stagiaires avant de déterminer les missions. Et un stage mêlant utilité et bien-être des personnes dans leurs missions, est un stage efficace.

 

Des méthodes de travail propres aux start-ups

Chez Prodigo, comme dans de nombreuses start-ups, on utilise le Trello, un outil d’organisation des tâches en groupe. Sans finalité d’espionnage, le Trello “Prodigo” est organisé selon la méthode “Scrum”, méthode tournée vers l’écoute des salariés et la communication au sein de l’équipe. Comment ça marche? Chaque personne peut marquer ses tâches à faire ou déjà faites afin de se rendre compte de sa productivité et de son avancement journalier. Alors, on te crée un compte et te voilà intégré à l’équipe, tu n’as plus qu’à travailler.

 

Un emploi du temps souple

Un premier jour de stage c’est toujours angoissant. Comment va se dérouler ma journée ? Quels vont être mes missions ? À quelle heure vais-je terminer ? Après avoir pu établir les missions principales, et le planning de ta journée, te voilà fin prêt face à cette question : “Patron, du coup c’est quoi mes horaires ?”. Le stress monte, des pulsations de plus en plus fortes, ton taux d’adrénaline ne fait qu’augmenter…

Mais ne t’inquiète pas, ta tension te nuira ! Chez Prodigo, on ne veut pas être dans le flicage perpétuel, alors fait tes 35 heures, et si tu arrives en retard de 30 min une fois ou deux, ce n’est pas grave, tu partiras plus tard. Tu as un rendez-vous à 16h, d’accord demain viens 1 heure plus tôt. La confiance règne, et ce sentiment se calquera sur ton travail. Sans même m’en rendre compte, je suis resté plus tard la première semaine chaque jour, car je réalisais un travail qui me plaisait, je n’étais pas surveillé sans cesse, et je pouvais gérer mon travail moi-même en prenant des initiatives.

Autonomie, confiance, missions adaptées, que dire de plus ?

 

 Un jour chez Prodigo, c’est un jour intense, mais c’est un jour qui te rassure.

 

Impatient de savoir la suite ? Fais-nous le savoir dans les commentaires !

 

Dronement toi,

Kévin Jallat

 

Guide de survie d’un stagiaire chez Prodigo – Partie 1
5 (100%) 2 votes

Poster un commentaire